Les étapes de développement d’équipe et le rôle du chef de projet

chef de projet

Une équipe qui réussit, c’est une équipe motivée et soudée. Ainsi, le chef de projet doit être une personne capable de gérer au mieux son équipe. Il faudrait savoir le mobiliser et mettre en avant le talent de chaque membre pour atteindre facilement un objectif. Mais comment ?

La constitution (ou lancement du groupe) et la tension (ou storming)

Après avoir choisi les membres de l’équipe, le groupe est donc constitué. C’est la première étape de développement d’équipe. Les membres ne se connaissent pas forcément entre eux. Le chef de projet fera une présentation et doit les encourager à travailler ensemble. Il doit concevoir des règlements intérieurs et extérieurs pour un groupe discipliné. Il prendra également la place du dirigeant pour manager facilement son équipe. Il définit aussi les objectifs et liste les étapes à suivre pour les atteindre.

Ensuite, durant le storming, il peut y avoir des tensions dans l’air. Chacun est libre de donner son avis et des conflits d’opinions peuvent apparaitre. Cette étape est pourtant essentielle pour amener l’équipe à la maturité. Or, plusieurs idées différentes ou convergentes peuvent être bénéfiques pour le groupe. Il faudrait trouver un terrain d’entente pour calmer le jeu. Ensemble, les coéquipiers peuvent travailler plus efficacement.

Le chef de projet sera donc là pour leur faire comprendre qu’il faudrait se respecter et que chaque idée sera la bienvenue. Il fera en sorte que les discussions se déroulent dans le calme et il devra faciliter les conversations par diverses façons : chacun des membres prend.

La Normalisation (Norming ou régularisation) et la Production (Performing ou exécution)

À cette étape, les membres commencent à s’habituer au groupe et à son fonctionnement. Ils ont déjà passé le cap de la tension, et connaissent la valeur du travail collectif. Le climat de confiance a été instauré et chacun compte sur les autres pour atteindre ensemble des objectifs communs. Mais d’autres problèmes peuvent toujours survenir. Le chef de projet devra les guider pour qu’ils trouvent seuls une solution. L’équipe doit apprendre à régler les différends et les difficultés par leurs propres moyens. Cependant, le chef peut intervenir à tout moment pour y remédier Mais le chef doit quand même valider chaque prise de décision..

Au stade de la production, chacun est à l’optimum de sa performance. Chacun sait exactement quel est son rôle dans le groupe et fonctionne en autopilotage. D’ailleurs, chaque coéquipier essaie de montrer le meilleur de lui-même pour le bienêtre du groupe. Les conflits sont rares, et la solidarité est mise en avant. La présence du manager n’est plus nécessaire, car l’équipe sait actuellement se contrôler. L’intervention du chef ne sera plus qu’occasionnelle, sauf dans la prise de décision d’une grande importance.

La Dissolution (Adjourning) ou l’ajournement

À la fin du projet, l’équipe est dissoute. C’est souvent un moment de regret, car la route se sépare et chaque membre travaillera avec d’autres personnes pour d’autres projets. Effectivement, l’organisation d’un évènement marquant la fin de cette collaboration est fortement recommandée. Cette tâche revient au chef de projet.