Pourquoi s’offrir une animation réalité virtuelle sur son événement !

simulateur réalité virtuelle

Certains l’adorent, d’autres beaucoup moins…Mais s’il est une constante que nul ne peut ignorer en tout cas, c’est bien que la « virtual reality » ou « VR » comme le dénomme les anglo-saxons ne peut laisser indifférent. Et le constat est d’autant plus vérifié depuis que la VR a investi avec un succès sans cesse grandissant l’univers de l’évènementiel…Arrêt sur image sur LE phénomène à succès du moment.

La virtual reality, un concept pas si récent

Laconiquement, le concept de réalité virtuelle peut se définir comme une expérience senso-motrice permettant à une personne de « s’immerger » dans un environnement artificiel et ce, pour vivre différentes sortes de simulations. Suivant les univers virtuels conçus, la vue, le toucher, l’odorat, et l’ouïe de l’utilisateur pourront ainsi être sollicités ou bien simultanément ou bien de manière sélective.  En dépit de ce que la plupart pourrait penser, la VR est loin d’être une invention récente. En effet, historiquement, la première véritable machine de « virtual reality » fut l’œuvre d’un relatif inconnu dénommé Morton Hellig en 1956. Dénommée « Sensorama », la machine de Hellig fut en effet la véritable première machine qui aura permis de reproduire un univers virtuel capable de solliciter de manière simultanée plusieurs sens à la fois (la vue, l’ouïe, l’odorat). Ceci étant, il faudra malgré tout patienter jusqu’au début des années 1990 pour voir apparaître les premiers casques VR tels qu’on les connaît aujourd’hui. Les premiers prototypes avaient été, dans un premier temps, conçus par la NASA pour les besoins de ses activités. Mais, sentant l’intérêt du public pour de tels simulateurs de réalité virtuelle, les magnats des jeux vidéo ont tenté de démocratiser le concept, malheureusement sans succès. Outre la faible qualité du matériel (les univers virtuels conçus étaient encore très médiocres compte tenu de la faible avancée technologique de l’époque), son prix particulièrement prohibitif devait expliquer également cet échec. Ce n’est qu’à la fin des années 2000 que la VR connaîtra une véritable révolution grâce aux prouesses d’un petit génie américain dénommé Palmer Luckey. Passionné d’électronique, Luckey réinvente en effet en 2009 le casque VR et ouvrira de ce fait la voie à une foule de possibilités… Les magnats des jeux vidéo figureront parmi les premiers à s’engouffrer à travers la voie ouverte par Luckey. Mais ils ne seront pas les seuls à se laisser séduire par les potentialités offertes par la réalité augmentée. En effet, des professionnels d’autres horizons moins ludiques s’appuieront eux aussi peu à peu sur la VR pour donner de l’élan à leur champ d’activité. Pour illustration, voir par exemple le site animations-innovantes.fr.

De la VR à l’animation réalité virtuelle ?

C’est ainsi que naît alors progressivement le concept d’animation réalité virtuelle très prisée aujourd’hui des organisateurs d’évènementiels. L’animation VR permet en effet de transmettre au grand public des émotions réelles et surtout uniques. Et à ce titre, elle constitue par conséquent un outil marketing extrêmement percutant pour l’univers du commerce. En effet, pour celui ou celle qui vient visiter un salon automobile par exemple, qu’y-a-t-il de plus convaincant comme argument de vente que celui qui offre la possibilité de pouvoir vivre « en vrai » les sensations que peut procurer un modèle phare exposé ?

Évènementiel et VR : quelle(s) synergie(s) ?

Depuis quelque temps, la « virtual reality » semble donc être devenue l’atout-maître des professionnels de tous horizons. En effet, l’animation VR accompagne aujourd’hui pratiquement tous les grands shows évènementiels : salons, conférences, meetings, ou même pop up stores éphémères… En quoi la VR est-elle aussi intéressante pour les acteurs de l’évènementiel ? Dès lors que l’on connaît les potentialités offertes par la VR, la réponse semble plus qu’évidente. Ainsi, sur un salon automobile par exemple, un simulateur réalité virtuelle permettra d’ « accrocher » facilement le public sur les modèles exposés grâce aux sensations virtuelles très proches de la réalité qu’il peut procurer. Idem sur un salon de l’aviation pour peu que les organisateurs décident de créer un simulateur de vol pour faire vivre en « vrai » au public les sensations que l’on peut ressentir en pilotant un aéronef. Et la liste des exemples peut ainsi être rallongée quasi à l’infini dès lors que les organisateurs d’évènementiels ont un petit peu de suite dans les idées…En bref, si la « virtual reality » connaît ainsi autant de succès aujourd’hui dans l’univers de l’évènementiel, c’est parce qu’elle est facteur de différenciation et surtout une garantie quasi absolue d’engagement. En d’autres termes, un atout-maître dans le milieu du marketing.

Quelques exemples d’animation en réalité augmentée

La VR peut être utilisée sur différentes catégories d’évènements. Sur les salons ou les conférences par exemple, elle permet de mettre en place des démonstrations interactives par rapport aux produits présentés via un simulateur VR. Mais la VR peut se décliner également sous une autre formule tout aussi ludique et engageante : celle d’une réalité augmentée mettant en scène un stand par le biais de la mise en place de jeux interactifs. Grâce à cette formule, le public s’intéressera ainsi plus « naturellement » aux produits mis en valeur. Au-delà de ces deux exemples « classiques », la VR peut aussi être utilisée pour s’immerger dans un environnement réel. Ainsi, il est tout à fait possible d’organiser par exemple des réunions à distance en misant sur cette technologie. L’idée dans cette hypothèse étant de donner la possibilité aux participants de se déplacer virtuellement sur les lieux de la réunion, ou de l’excursion, sans bouger de chez eux. La VR permet encore de visiter un lieu culturel comme un musée par exemple sans avoir besoin de faire appel à un guide. Dans ce même contexte, elle permet aussi de créer un visage virtuel célèbre pour orner par exemple les coulisses d’un haut lieu historique ou culturel comme la Maison Blanche ou le Palais de l’Élysée.

Comment « distiller » de la VR dans ses évènements ?

Pour insuffler de la VR dans ses évènements, il y a deux alternatives : ou bien, « se retrousser les manches » et créer soit même son contenu, ou bien faire appel à un designer expérimenté. Le premier a bien évidemment ses avantages. Le plus significatif étant son coût. En effet, grâce aux nombreux logiciels gratuits, ou payants, il est aujourd’hui tout à fait possible pour le quidam de créer visage virtuel ou tout autre contenu virtuel pour animer ses évènements. Cependant, malgré l’accessibilité des logiciels VR, le gros défi concerne la mise en forme du design de son contenu. En effet, créer un design qui plaît demeure assez complexe pour un novice en programmation 3D. Voilà pourquoi, l’idéal est encore de faire appel à des designers professionnels, qu’ils soient organisés en société, ou qu’ils opèrent sans structure.